Test

vendredi 15 décembre 2017

À l'année prochaine !


Coucou ! Mais noooon, je n'ai pas disparu !
Si tu me suis un peu sur Facebook, tu es peut-être déjà au courant. Je fais simplement une pause. Suite à mon petit voyage au Panama, j'avoue que j'ai eu un peu de mal à me relancer dans la blogosphère - tu as probablement remarqué que je ne suis même pas passée chez toi depuis. Mon compte Hellocoton a abandonné le compte depuis belle lurette et affiche un simple mais déprimant "200+" sur lequel je n'ose plus cliquer (il faut que je prenne un ou deux jours de congés pour me lancer, je crois !).
Oui, j'ai honte de t'avoir abandonnée ainsi, mais c'est pour mieux revenir, promis ! Bon, je vais débarquer avec trois trains de retard et déterrer des articles parfois un peu poussiéreux, mais c'est bien, des fois, de se rappeler le bon vieux temps ! ^^

Bref, tout ça pour dire que je n'ai pas raconté grand chose en décembre, que ça va peut-être être pareil en janvier, je ne sais pas encore. J'ai plein d'idées, plein de trucs à raconter, mais envie de penser à autre chose pendant quelque temps. Un blog, tu dois le savoir si tu en tiens un, c'est beaucoup de temps, aussi bien "pour de vrai", en termes de recherches, de rédaction, de mise en forme, de maintenance, mais aussi et surtout dans la tête. Je ne sais pas toi, mais moi, à chaque fois que je vois quelque chose de joli (ou de simplement intéressant visuellement), je me dis "oooooh, ça ferait une belle photo d'illustration !", à chaque fois que je fais un truc, je me dis "oooooh, il faut que je le raconte !", et à chaque fois que je pense à quelque chose, je  me dis "oooooh, il faut que je fasse quelques recherches et que je pousse ma réflexion un peu plus loin pour en faire un article"... Bref, ce blog a pris une place relativement importante dans ma vie, et j'avais besoin de m'en éloigner un peu, pour pouvoir approfondir d'autres projets qui me tiennent à cœur, notamment l'écriture et le yoga.

C'est ainsi qu'on en vient au traditionnel bilan de fin d'année et projets d'année à venir. Je sais que ce type d'article intéresse surtout la personne qui le rédige, mais j'aime bien l'idée de pouvoir y revenir dans trois mois, un an, cinq ans, et voir un peu le chemin parcouru - ou non - depuis. Si ça ne t'intéresse pas, je te comprends tout à fait et je t'invite à stopper ta lecture ici et à passer directement à la toute fin de l'article. ;)

 

2017 a été assez différente de 2016 : si l'année dernière avait été assez pauvre en événements mais tout de même éprouvante, cette année a été plutôt l'inverse. Il s'est passé pas mal de petites choses - rien de fondamental, mais quand même -, et moralement, ça a été bien plus léger, même si évidemment, comme pour tout le monde, il y a parfois des périodes un peu plus compliquées.

Déjà côté blog, tu as pu constater un net ralentissement de mon rythme de publication. Je t'en parlais déjà en octobre 2016, je souhaitais quelque chose de plus travaillé mais de plus tranquille. Du coup, en 2017 on est passés à une moyenne de trois articles par mois. C'est assez peu par rapport à certains, mais moi, ça me convient (surtout que du coup, beaucoup d'articles sont très longs, ça permet d'avoir un peu plus de temps pour les digérer ! ^^).
On a également eu droit à un petit ravalement de façade avec changement d'enseigne, et je crois que cette fois, j'ai trouvé les couleurs et le titre qui conviennent vraiment à ce blog. Généralement je me lasse vite et ça me démange de bidouiller des trucs, mais là, non. J'espère que tu te sens tout aussi bien que moi ici ! :)
Et puis, on a aussi repris les autopsies, mais un peu différemment, et j'ai l'impression que le concept t'a plutôt plu. Il y en aura plein d'autres, il faut juste que je prenne le temps ! :)


Côté vie privée, il y a eu pas mal de petites choses en 2017 : déjà, on a un peu remis le nez dans l'affaire "Aventures d'une future maman - ou pas", avec des petits soucis qui ont conduit à la découverte de deux intrus dans Gérard (oui, mon utérus a un petit nom - c'est ce qui arrive, quand on entretient beaucoup de conversations avec), et à un regain d'espoir, et en fait non, vu que depuis les choses n'ont pas changé : pas de mioche en vue. Ceci dit, plus ça va, plus je me dis que c'est peut-être pas plus mal comme ça, pour diverses raisons sur lesquelles je ne vais pas m'étendre aujourd'hui.


Faute de mioche à fabriquer, on a décidé de se lancer dans la construction d'une maison. Bon, je sais, construire c'est pas écolo, ça détruit des espaces verts, ça utilise des ressources et crée des déchets, tout ça, mais c'est ainsi. C'était la meilleure solution pour nous, et puis en plus, on fait une maison passive (standard Passiv Haus), avec donc beaucoup de solutions écologiques en termes de structure et d'isolation, mais surtout, pas ou très peu de chauffage. En fait, le seul chauffage que nous aurons, hormis le poêle à bois qui est totalement facultatif mais auquel nous tenons parce qu'on adore se prélasser au coin du feu, ce sont des petites résistances d'appoint dans les bouches d'insufflation de la ventilation. En gros, notre maison aura besoin de 1800W pour être chauffée (dont les deux tiers au moins seront assurés par le soleil, et le reste, largement, par le poêle), ce qui équivaut à un radiateur pour une chambre standard. Bref, c'est pas le chauffage qui va nous faire consommer de l'électricité !


En juin, j'ai arrêté de porter des soutifs, et ça m'a changé la vie, mais sans la changer tant que ça au final. Je suis beaucoup plus à l'aise au quotidien, je me sens libre, ça m'a aidé à accepter encore un peu mieux mon corps, ça me fait des économies non négligeables (bon, je n'achetais pas un soutif par mois non plus, mais quand on voit le prix d'un seul des ces harnais, on se rend compte que ça va quand même vite !), mais dans l'absolu, ça ne change rien à ma vie : on ne me regarde pas bizarrement, mes seins ne se sont pas transformés en gants de toilette (au contraire, ils se sont même arrondis, et il y a des jours où, vu depuis le miroir, c'est comme si je portais un soutif !), bref : que des avantages et aucun inconvénient. Je me suis gardé quelques soutifs au cas où (j'en ai mis un, une fois, pour aller chez le kiné, mais c'est parce que je n'avais plus aucune brassière de propre), mais je porte surtout des brassières, donc, dans certaines conditions (pour faire de l'exercice - et encore... -, pour mettre sous des hauts très fluides, très décolletés ou très transparents, et surtout quand je sais qu'il va falloir que je me déshabille, chez le médecin ou chez le kiné).


Autre grande révolution, je t'en ai déjà parlé : le yoga ! Officiellement, je m'y suis mise à la rentrée scolaire 2016 via une association qui dispense un cours par semaine dans ma commune, mais comme je te l'ai déjà raconté, d'une, une fois par semaine je trouvais ça bien trop insuffisant, et de deux, j'ai un gros problème avec l'idée de me rendre toutes les semaines, à heures fixes, à un cours ou club, quel qu'il soit. Du coup, un peu au début de l'été et surtout depuis septembre, je pratique le yoga chez moi, à mon propre rythme, quasi-quotidiennement, en m'aidant de vidéos sur Youtube, de séquences toutes faites proposées dans des magazines spécialisés, voire, parfois et de plus en plus souvent, selon mon inspiration et mon envie du moment : je laisse mon corps bouger à sa guise, je laisse le yoga venir à moi... ^^
Je ne vais pas t'en refaire tout un pâté, j'en ai parlé bien assez longuement début novembre (voir le lien plus haut), mais je le redis : le yoga m'a été d'une aide précieuse, à bien des égards, et je pense que c'est une pratique (et une philosophie de vie !) qui ne me quittera plus.


Et puis je me suis remise, pour de vrai cette fois, à l'écriture. Je ne vais pas m'étendre à ce sujet non plus ; ça a beau être une immense passion, j'ai beau adorer lire des articles techniques sur l'écriture, je ne sais pas pourquoi, je trouve hyper chiant d'en parler moi-même. Je peux être intarissable sur les sujets qui me passionnent, y compris sur mes lectures, mais sur ça, non. J'aime juste écrire, pas en parler. Mais tu en entendras peut-être parler quand j'aurai enfin sorti mon best-seller... ;)

Et enfin, fait non négligeable : je n'ai pas fumé une seule cigarette - pas une seule ! - en 2017. Ça ne m'était pas arrivé depuis 1998. Je crois que c'est la plus grande victoire de ma vie (du moins, ça le sera tant que je n'aurai pas terminé l'un des innombrables romans que j'ai commencés, puis jamais terminés, au cours de ma vie...).



Pour les petits projets de 2018, ça va être la continuation de ce qui s'est enclenché en 2017 : déjà, les premiers coups de pioche pour la nouvelle maison seront donnés, si tout va bien, au printemps. Rien qu'avec ce projet-ci, ça va nous faire une année bien remplie, même si nous allons faire faire la majorité, hormis l'électricité qui sera faite par les soins de l'entreprise de mon mari, et puis je m'occuperai moi-même des peintures et parquets flottants (mais ça, ça sera probablement pour début 2019).
Côté écriture, je compte bien poursuivre sur ma lancée et, si je m'en tiens à mes objectifs, terminer au moins un roman avant la fin de l'année.

Pour le blog, je pense continuer également sur la même lancée : la façon dont s'est déroulée 2017, en termes de quantité et de qualité, m'a semblé plutôt satisfaisante. J'espère parler un peu plus de yoga, si ça t'intéresse, et puis évidemment poursuivre mes petites enquêtes sur les marques de cosmétiques. J'en ai déjà pas mal dans les tuyaux.

Voilà voilà, que dire de plus, à part que tu me manques un peu quand même, mais ce n'est que temporaire !
En attendant de te retrouver l'année prochaine, je te fais plein de gros bisous, et te souhaite de merveilleuses fêtes de fin d'année.
Bisou-bisou !

10 commentaires:

  1. Je suis contente de te lire et de découvrir ton bilan, somme toute, fort positif. Ce sont des chouettes projets. Une maison passive ce serait un rêve ! Là, on va continuer à isoler la nôtre... Le yoga, c'est la vie ! Et pour le no-bra... inspirée par pas mal de blogs, j'y passe lentement mais surement avec beaucoup de bonheur... (bon, c'est l'hiver aussi et il y a les pulls... je ferai sans doute moins ma maline en été ^^) Gros bisous Marianne et à bientôt <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Cécile ! Contente de te savoir sur la voie de la libération ! ^^ Oui, apparemment c'est en hiver que c'est le plus facile de s'y mettre, mais sincèrement, j'avais beau être novice cet été, je n'ai eu aucun souci. Tout est dans la tête ! :)
      Il suffit d'y aller à son rythme, de ne pas de brusquer et de s'écouter. Comme en yoga, somme toute, alors tu connais bien le principe ! :p
      Il me semble que tu as posté quelques articles sympa. Il faut absolument que j'aille les lire !
      En attendant je te fais plein de gros bisous ! A très bientôt ! <3

      Supprimer
  2. Coucou Suny ! Si tu ressens le besoin de faire une pause alors tu as pris la meilleure décision ! En plus tu vas avoir une nouvelle maison, c'est fantastique, je vous souhaite tout plein de beaux souvenirs dans ce nouveau chez-vous ! J'espère que cette pause te fera le plus grand bien, même si tes articles vont me manquer sur la blogosphère (mais vu que c'est pour une très bonne raison je n'ai pas à me plaindre, même si c'était pour une mauvaise d'ailleurs, hahaha ! D'ailleurs ce serait quoi une mauvaise raison ? Euh non je vais arrêter là moi). Gros bisous et à bientôt !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Marion !
      Haha, merci pour ton petit mot. Il n'existe pas de mauvaise raison en effet, si on reste en accord avec soi-même !
      Bon, la nouvelle maison n'est pas encore là, mais oui, c'est un beau projet, et on y a déjà des souvenirs ! (aaaaah, se lever un samedi matin à 7h avec une gueule de bois pas possible pour aller défricher le terrain en famille... et y trouver des pierres tombales que le voisin a stocké là... o_O ... bonheur !! ^^)
      Bref, on va pas s'ennuyer ! Mais je reviens vite, promis ^^
      Gros bisous ! <3

      Supprimer
  3. Je te souhaite tout simplement de construire un nid qui te correspond avec un joli stylo et plein de feuilles à remplir ;-)
    Prends soin de toi Marianne, je t'embrasse et te dis "à bientôt" peut-être...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Clémentine <3
      Je te souhaite de très belles fêtes de fin d'année et de dis à très bientôt ! :)
      Gros bisous

      Supprimer
  4. Si tu écris à propos de la construction de ta maison, je serai ravie de te lire ! C'est un de mes plus grands rêves et j'adore voir comment ça se passe et regarder certains réussir à réaliser ça en me disant qu'un jour, ce sera mon tour :D
    A bientôt j'espère ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais oui, c'est tout à fait envisageable et c'est même une excellente idée ! :) Allez, un de plus dans ma looongue liste d'articles à pondre ^^
      Que ce soit pour construire ou acheter de l'existant, il n'y a pas de raison que ton tour ne vienne pas un jour, si ça fait partie de tes projets ! ;)
      A bientôt, j'espère aussi ^^ Bises !

      Supprimer
  5. Hey :) :) Super ce petit bilan, j'aime beaucoup ! Je compte aussi rédiger le mien d'ici quelques jours pour tout te dire !! (et t'inquiètes, je ne t'en voudrai pas si tu le lis dans 3 mois - 3 ans - 3 décennies - jamais, étant moi-même un peu à la rue dans mes lectures !). Tu m'as TU-ée avec ton soutif' "harnais" - quand on y pense c'est tout à fait ça :D Ayant également abandonné cette année, je partage ton sentiment d'intense libération (et, n'ayant pas non plus envie de montrer mes nibards à mon kiné, le sentiment d'incongruité totale quand d'aventure j'en remets un !), j'espère que ton projet maison va se dérouler aussi bien que possible et je ne te souhaite que du grand, du fort, du loin et du meilleur pour l'année 2018 ! Passe une excellente fin d'année !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Manon ! :)
      Je te souhaite également une excellente fin d'année (à cinq heures tout juste de la fin, il était temps ! :p) et plein de belles choses pour la nouvelle à venir.
      Je vais aller jeter un ptit coup d’œil à ton bilan en attendant mes invités ^^
      Gros bisous !

      Supprimer