Test

mardi 25 juillet 2017

Economiser l'électricité : bouts de chandelle et grosses bougies

Après un article sur les économies d'eau, je me suis dit qu'il serait logique de continuer sur ma lancée avec un article sur les économies d'électricité (bon par contre, j'ai pas trouvé de jeu de mot douteux pour le titre... ça me perturbe) (Edit du 28/07 : ça y eeeeest, j'ai trouvé ! Il est nul, hein ! \o/).
Peu importe d'où vient ton électricité (centrale nucléaire, énergies renouvelables), elle coûte cher, et la gaspiller est dommage et inutile. Je vais encore énoncer des évidences pour certains, mais j'espère pouvoir donner de bonnes idées à d'autres. Il y a plein de petits gestes auxquels on ne pense pas toujours, qui semblent parfois insignifiants, mais qui, comme pour l'eau, mis bout à bout, peuvent mener à de réelles économies, qui bénéficieront autant à ton porte-monnaie qu'à la planète.

A la maison en général

  • Éteindre la lumière quand on sort d'une pièce (ou quand il fait suffisamment clair avec la lumière du jour) - je vois bien que tu es en train de te moquer de moi, mais si tu vivais avec mon cher mari, tu saurais que ce n'est pas une évidence pour tout le monde...
  • Remplacer progressivement ses ampoules par des ampoules basse consommation (fluocompactes), voire mieux, par des ampoules led. A intensité lumineuse équivalente, une ampoule led consomme environ 10 fois moins qu'une ampoule à incandescence, 8 fois moins qu'un spot halogène et 2 fois moins qu'une lampe fluocompacte.
  • Dépoussiérer régulièrement ses ampoules, notamment les ampoules à incandescence et halogènes, qui chauffent et attirent la poussière. Une ampoule poussiéreuse éclaire moins bien, et nécessite donc, parfois, qu'on allume des lampes d'appoint supplémentaires pour y voir mieux. En résumé, ampoule poussiéreuse = augmentation de la consommation.
  • Éteindre les appareils électriques quand on ne les utilise pas : télévision, ordinateur, etc. Éventuellement, pour faciliter la chose, installer des multiprises à interrupteur.
  • Débrancher complètement les appareils électriques qu'on n'utilise pas souvent, ou au moins quand on part pour quelques jours. Ceci inclut les chargeurs qu'il est inutile de laisser branchés quand aucun appareil n'est en charge à l'autre bout du cordon.
  • Utiliser les programmes les plus économiques possibles des appareils électroménagers (lave-linge, lave-vaisselle...) et rentabiliser chaque cycle au maximum (traduction : remplir autant que possible).
  • Utiliser le sèche-linge le moins possible : en été, vérifier la météo pour être sûr de pouvoir mettre le linge à sécher dehors (si bien sûr on a un jardin ou un balcon) ; en hiver, placer le séchoir près d'une source de chaleur (qui ne présente pas de risque de mettre le feu aux vêtements : ne rien placer directement sur des radiateurs électriques, ni devant une cheminée à foyer ouvert, par exemple). En plus, le sèche-linge abîme les textiles et diminue considérablement la durée de vie du linge !
  • Utiliser le fer à repasser le moins possible : pour ma part, je ne repasse que les chemises de l'homme au besoin, et ma "robe à mariages", qui ne se défroisse pas toute seule. Sinon, j'étends le linge, puis le plie et le range de façon à ce qu'il soit le moins froissé possible : il se repasse tout seul, et au pire, même s'il reste quelques plis, eh bien... on y survit très bien ! Bon, l'avantage qu'on a, c'est que nos métiers ne nous imposent pas d'être tirés à quatre épingles. Mais ça vaut pour tous les vêtements du quotidien, ainsi que pour les draps et le linge de toilette (oui, je connais des gens qui repassent leurs draps et leurs serviettes 😲).
  • Ne pas utiliser l'eau chaude systématiquement, notamment pour se laver les mains (en plus, l'eau chaude abîme plus la peau que l'eau froide).

Dans la cuisine

  • Laisser décongeler ses aliments quelques heures en avance au réfrigérateur plutôt que de les mettre au micro-ondes deux minutes avant (en plus, le froid des aliments va aider le frigo à se refroidir, et donc baisser momentanément sa consommation : tout bénef !).
  • Ne pas laisser le réfrigérateur ouvert, et ne pas l'ouvrir trop souvent : prendre tout ce qu'on a à y prendre en une seule fois.
  • Ne pas mettre d'aliments chauds au frigo ; les laisser refroidir avant à température ambiante. Ranger les aliments froids le plus vite possible après leur utilisation : ainsi, ils ont moins le temps de se réchauffer et nécessiteront moins d'énergie pour être refroidis à nouveau. 
  • Ne pas surcharger le réfrigérateur : un frigo trop plein peine à faire son boulot correctement, car l'air n'y circule pas correctement. D'un autre côté, inutile également d'avoir un frigo seulement pour une plaquette de beurre et trois yaourts. Sa taille doit être adaptée à tes besoins. Si tu vis seul(e) et que tu manges surtout des légumineuses et des légumes frais, un réfrigérateur d'une trentaine de litres sera suffisant et bien moins gourmand en électricité.
  • Dégivrer régulièrement le congélateur : la couche de glace qui se forme à la longue sur ses parois entraîne une baisse de son rendement, et empêche parfois de bien le refermer : consommation accrue !
  • Pour chauffer des liquides, remplacer son micro-ondes et sa bouilloire par... une bonne vieille casserole !

Au bureau

  • Éteindre son ordinateur complètement à chaque fin de journée.
  • Éteindre l'écran quand on ne s'en sert pas pendant un petit moment (réunion, pause déjeuner...).
  • Je me répète, mais bien penser à éteindre la lumière dès qu'elle n'est plus indispensable. Généralement, pour du travail de bureau de base, qui se passe souvent essentiellement sur ordinateur, la lumière naturelle suffit amplement. Et même, mais ça c'est subjectif, je me sens bien moins fatiguée à la fin de la journée quand j'ai pu me passer de lumière artificielle. 
  • Éviter d'imprimer à tort et à travers. Une imprimante, ça consomme de l'électricité, et en plus, la plupart du temps, tout ça finit en déchets.
  • C'est de la consommation indirecte, mais ça compte quand même : les moteurs de recherche de type Google utilisent des serveurs énormes qui consomment des quantités astronomiques d'électricité. Le mieux, c'est d'utiliser des moteurs de recherche engagés et/ou écolos tels que Ecosia (celui que j'utilise et qui me satisfait pleinement), ou Lilo qui, même s'ils consomment eux aussi de l'énergie, ont au moins de vraies valeurs éthiques.
  • Pour continuer sur le sujet de la consommation indirecte, les mails qui ne sont pas supprimés ou archivés restent stockés eux aussi sur des serveurs très gourmands en énergie. Donc, plus tu tries tes mails (et, par la même occasion, te désinscrits des newsletters souvent inutiles et, surtout, non sollicitées) et les archives ou les supprimes, moins ils surchargent ces serveurs qui, donc, vont moins consommer.

En hiver : gestion du chauffage

  • Bien fermer les portes et fenêtres donnant sur l'extérieur
  • Fermer les volets la nuit.
  • La journée, s'il y a du soleil, ouvrir les volets afin de profiter au maximum de la chaleur dégagée par le soleil tapant sur les vitres.
  • Si tes menuiseries sont trop anciennes / mal adaptées / mal isolées, qu'elles laissent passer des filets d'air froid mais que tu  n'a pas les moyens de les faire changer, tu peux utiliser des rideaux ou des boudins de porte pour atténuer ces déperditions de chaleur.
  • Si les radiateurs sont équipés de thermostats, ou mieux, si la maison est équipée d'une centrale de gestion du chauffage, régler le système de manière à maintenir une température de 16-17°C pendant la journée (quand il n'y a personne à la maison ou quand on s'active le plus), voire même pendant la nuit une fois tout le monde bien emmitouflé sous sa couette, et à repasser à 19-20°C une petite heure avant l'heure de retour à la maison.
  • De manière générale, une température trop haute à la maison n'est pas vraiment conseillée, ça peut même accentuer les risques de maladies hivernales. Un seul degré peut faire une belle différence sur la facture et puis, se trimballer en tee-shirt à la maison en décembre ne rime à rien, si ?
  • Si tu as un poêle à bois ou à granulés, fais-toi plaisir ! Non seulement, dans le cas du poêle à bois, c'est super sympa d'avoir le feu qui crépite dans le coin du salon, mais en plus ça diffuse une chaleur bien plus agréable (à mon goût) que celle des radiateurs électriques, et ça permet à ceux-ci de se mettre en pause et donc de moins consommer (ou alors, ça te permet d'avoir les un ou deux degrés qui te manquent, si tu es frileux-se et que 20°C, c'est insuffisant pour toi ^^).

Mais aussi en été !

Les installations de climatisation dans les maisons sont plus rares que les installations de chauffage, mais ça se démocratise de plus en plus. Pourtant, la climatisation est aussi une grosse consommatrice d'électricité. Quand il fait très chaud, afin de limiter son utilisation au maximum, voici quelques idées pour garder la fraîcheur dans la maison (et ces idées sont encore plus valables quand on n'a pas la clim ! ;) ) : 
  • La journée, dès que la température extérieure commence à dépasser les 20-22°C, fermer tous les volets et les fenêtres afin de conserver un maximum de fraîcheur. Éventuellement, pour les fenêtres qui ne comportent pas de volets, les calfeutrer avec du pare-soleil (ou tout truc réfléchissant qui va renvoyer la lumière, tout en faisant attention, si on habite près d'une voie de circulation, que les reflets ne risquent pas de gêner les conducteurs qui passeraient par là. Dans tous les cas, éviter les matières sombres qui vont plutôt accentuer la pénétration de la chaleur). Si tu ne veux pas passer ta journée dans le noir, jongle selon l'orientation de tes fenêtres, elles ne sont pas forcément toutes exposées en plein soleil toute la journée.
  • La nuit, ou plus précisément dès que les températures extérieures deviennent acceptables et que le soleil ne tape plus trop sur les fenêtres, tout ouvrir en grand et créer un maximum de courants d'air.
  • Éviter au maximum d'utiliser ou de laisser tourner des appareils électriques produisant de la chaleur, intentionnelle ou non (four, plaques de cuisson, robots ménagers, mais aussi ordinateur, lecteurs en tous genres, certaines télévisions...) - double économie !

Pour aller plus loin : investissements et aménagements

Outre les petits gestes du quotidien, il existe plein de possibilités à mettre en place chez soi, qui constituent certes des investissements, mais qui permettent de réelles économies d'énergie à plus ou moins long terme. Voici quelques exemples :
  • La maison dite passive : bon, certes, décider de construire une maison, c'est une grosse décision et un budget énorme. On ne construit pas une maison juste parce qu'on a envie de faire des économies d'énergie. Mais si tu projettes de faire construire, la maison passive fait aujourd'hui partie de ce qui se fait de mieux en matière de construction économe en énergie. C'est certes un peu plus cher à l'achat (environ 10% de plus qu'une maison standard), mais les économies sont réelles, surtout en matière de chauffage. En effet, il n'y a juste pas de système de chauffage à proprement parler : c'est la ventilation double flux, couplée à une isolation très performante, qui fait le boulot. Tu as peut-être lu ici ou là qu'on se lance dans un projet de construction avec Chou : eh bien, c'est la solution qu'on a choisi. Je t'en reparlerai probablement, quand je serai experte du sujet ! ;) 
  • Si tu projettes de rénover ta maison, pense avant tout à l'isolation : c'est souvent le principal problème des maisons anciennes et la raison pour laquelle on dépense des centaines d'euros par an pour chauffer sa maison (ou la climatiser en été). Et même s'il n'est plus possible d'isoler ta maison par l'intérieur (notamment si tu l'as déjà rénovée et que tu n'as pas envie de tout refaire), il est tout à fait possible d'isoler de l'extérieur, et ça donne d'excellent résultats (et en plus, c'est souvent l'occasion de refaire une façade moche...). De plus, ce type de travaux est éligible à l'application de la TVA à 5,5% et au CITE.
  • Dans les gros travaux de rénovation, on a également les menuiseries extérieures (portes et fenêtres), qui comptent pour beaucoup dans les déperditions de chaleur. Si elles sont bien choisies en fonction de leurs qualités isolantes, elles peuvent également être éligibles à la TVA à 5,5% et au CITE. Dans le pire des cas, si la maison a plus de deux ans et n'est pas remise à neuf lors des travaux de rénovation, elles sont au minimum éligibles à la TVA à 10%. Tout de même 10% d'économie !
  • La ventilation double flux, dont je parlais plus haut, permet de récupérer la chaleur de l'air extrait pour la réinjecter dans l'air insufflé. Dans le même esprit on a également les aérothermes (plus communément appelés pompes à chaleur) et les chauffe-eaux thermodynamiques, ou encore la géothermie.
  • Un poêle à bois ou à granulés, non seulement ça apporte une chaleur super agréable dans la maison, mais en plus ça permet de faire des économies considérables sur la facture d'électricité.
Voilà voilà ! Et toi, quels sont tes "trucs" ?

PS : ceci est probablement le dernier article que j'écrirai avant de partir en vacances dans deux petites semaines, pour ne revenir que fin août. D'ici début août, on devrait de croiser par ici, dans les commentaires, ou sur Hellocoton et Facebook, mais au cas où, je te fais des gros poutous et te souhaite de bonnes vacances ou, au moins, un agréable été ! 💛

Dernière mise à jour : 28/07/2017

14 commentaires:

  1. Coucou :o) J'avoue je suis la nana qui repasse ses draps, ses taies d'oreillers et les serviettes de bain... et le reste ;o)Ca réchauffe quand il fait frais ! Par contre je sèche le linge dehors même l'hiver en prenant soin de regarder la météo pour savoir si il va y avoir suffisamment de vent pour qu'il sèche, il y a des moments ou il faut de la patiente. Belle semaine à toi. Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Roh, une extraterrestre ! :O :P
      Effectivement, si le but c'est de s'occuper et de se réchauffer, pourquoi pas, après tout c'est une activité comme une autre, mais moi qui ne suis pas grande fan des tâches ménagères (quoique le repassage n'était pas la plus désagréable...), je m'en passe bien volontiers ^^

      Oui, c'est vrai, l'hiver aussi on peut, mais j'avoue que je ne prends pas la peine, c'est tellement aléatoire ici, on peu avoir un beau soleil avec 15°C le matin et la grosse pluie verglaçante l'après-midi ^^' Quand on travaille à 15km de la maison, c'est compliqué, mais quand on sera dans notre nouvelle maison on sera à 2 min à pied, et je tenterai probablement le coup ^^

      Belle semaine à toi aussi ma Nat, gros bisous ! <3 (d'ailleurs tu as un petit pavé dans ta boite mail ;) )

      Supprimer
  2. Voilà : je savais bien que je faisais bien de ne plus rien repasser ! Cela fait une dizaine d'années que je n'ai plus toucher mon fer à repasser ^^
    Nous avons fait isoler le toit : c'est fou comme l'impression de chaleur a été immédiate ! Cette année, je projette d'isoler (en partie) l'arrière de la maison...
    Bonnes vacances Marianne <3 gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, des fois il suffit de pas grand chose : boucher le filet d'air qui refroidissait toute la maison, et hop ! C'est souvent de l'investissement, mais sur le long terme on s'y retrouve.
      ça se passe comment en Belgique pour les taxes sur ce type de travaux ? Il y a des crédits d'impôt ?

      Bonnes vacances à toi aussi Cécile, je ne sais pas si tu pars... en Bretagne, peut-être ? :P Je te souhaite un bel été ensoleillé en tout cas ! Bisous <3

      Supprimer
  3. Il y a des primes à l'isolation et on peut aussi le déclarer aux impôts (pas sûr pour les impôts en fait). La prime est assez minime (pour les murs c'est 5€ au m²)
    Plutôt à Perpi ;) Gros betch <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 5€ du m² c'est déjà bien ! :)
      Bonnes vacances à Perpi alors ^^ Des bisous !

      Supprimer
  4. Une petite maison passive un jour... J'y pense. L'énergie la moins chère est évidemment celle qu'on ne consomme pas ! Merci pour les rappels. Perso lorsque le micro-onde à rendu l'âme il y a 10 ans j'ai décidé de m'en passer. Le sèche linge je m'en suis débarrassée sur le bon coin, ça consomme énormément d'électricité et en plus ça use le linge prématurément. Je sèche le linge dehors sur mon séchoir pliable mobile, trop pratique, si j'étends la lessive et qu'il se met à pleuvoir, je n'ai qu'à le faire rouler dans le garage, j'adore. En plus il est fabriqué en France, cocorico !
    Bref, je te souhaite de belles vacances et un beau projet de maison passive !
    Biz bisous,
    Isabelle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour ma part le sèche-linge je l'ai hérité de ma mère, il a quasiment mon âge ^^ Je m'en sers pour sécher les draps en hiver, parce que trouver des places partout dans la maison c'est galère, mais sinon il dépérit bien sagement dans un coin du garage... Je n'en rachèterai pas non plus quand il aura mouru !
      Pas mal ton étendage à roulettes, les miens n'ont pas de roulettes mais se cassent la figure au moindre coup de vent, du coup pour l'extérieur on en a installé un sur poteaux en béton. ça tient, même avec le zeph qu'on a par chez nous ! ^^ Mais bon, quand il se met à pleuvoir, il faut se dépêcher à tout ramasser...
      Bref !
      Belles vacances à toi aussi, et le jour où tu te décideras pour la maison passive, je serai probablement en mesure de te donner deux-trois bonnes infos ! ;)
      Gros bisous Isabelle !

      Supprimer
  5. C'est vrai que je ne pensais pas aux consommation indirectes de type moteur de recherche, serveurs de messagerie...là j'ai du boulot ! Pour le reste, je me débrouille comme un chef, rien de tel qu'une bonne banqueroute pour devenir pointilleuse sur ta consommation ! Depuis j'ai gardé mes bonnes habitudes. En fait quand tu regardes bien, ce n'est que du bon sens, comme tu le dis, pourquoi vouloir se balader en t-shirt en plein mois de décembre ?
    Des bisous Suny

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, on a souvent tendance à oublier ce qui ne figure pas sur nos factures, mais il n'empêche que ça apparaît quand même sur les factures bien salées de notre planète ;)
      En tout cas bravo pour le reste ! C'est vrai que c'est souvent quand on a besoin de faire des économies qu'on devient écolo. Et dire qu'il y en a qui croient que l'écologie c'est pour les bobos !! La preuve que non ^^
      Gros bisous Nora ! :)

      Supprimer
  6. Et bien mes trucs sont simples ;-)
    J'éteins une pièce si je n'y suis pas, sauf si c'est pour quelques minutes. Par contre, je n'éteins jamais la multi du PC, c'est pas top pour les PC alors, je tiens à le garder encore un peu.
    Sinon, pas de sèche linge, pas de micro-ondes, pas de chauffage non plus :-( pas de clim (dommage surtout depuis quelques semaines!) et pas propriétaire de mon lieu de vie qui mériterait d'être isolé c'est certain...
    En bref, je ne suis pas une grande consommatrice d'énergie et pourtant, les factures...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, des fois on a beau faire, ça va tellement vite...
      Tu n'as pas de chauffage du tout ? Tu as beau vivre dans le sud, il doit quand même faire un peu frais l'hiver, non ?
      Tiens, j'ai oublié de proposer des astuces pour éviter la clim, tu fais bien d'en parler ! ^^
      Bisous Clémentine !

      Supprimer
    2. Si, j'ai un très vilain poêle à pétrole...le truc hyper toxique qui te donne la migraine en un rien de temps. Donc j'évite au maximum. Juste le soir au pire de l'hiver.
      En général, je mange dehors le midi car le soleil réchauffe bien même en février.
      Ceci dit, un peu plus de confort m'irait pas mal non plus ;-)
      Bonnes vacances Marianne, bisous.

      Supprimer
    3. Eh ben, c'est très minimaliste comme installation ! Ton propriétaire est supposé te fournir un logement avec un minimum de confort quand même ! (enfin là, on parle même plus de confort, mais de minimum vital... enfin bon ^^)
      Bonnes vacances à toi aussi Clémentine ! Gros bisous :)

      Supprimer